Youtube – La vidéo de l'agression de Christophe Dechavanne en direct sur TF1

Publié le et mis à jour le
 
Hier soir si vous regardiez TF1 avec Christophe Dechavanne et Sandrine Quetier qui présentaient l’émission les « 100 plus grands moments délires » vous n’avez sans doute rien raté du spectateur qui a fait irruption sur le plateau pour s’en prendre verbalement et ensuite en venir aux mains après Christophe Dechavanne. Sauf si vous étiez au petit coin à ce moment-là et dans ce cas, le Catch-up de rattrapage s’appelle Youtube.
Dechavanne buzz sur Youtube
Alors que Christophe Dechavanne s'apprête à faire un jeu avec l’aide du public, un homme fait irruption sur le plateau court vers Christophe Dechavanne, l’agrippe par le coin de sa veste pour s’approcher du micro-cravate et lance « Excusez-moi, le vaccin H1N1 est un poison ».

S’ensuit une empoignade entre l’animateur et le perturbateur, avec un Dechavanne qui tente de conserver son sans froid avec des « Tu lâches ma veste s’il te plait monsieur, lâches ma veste monsieur… », tout en le repoussant en dehors du plateau vers les coulisses.

Tout cela se termine dans un « putain, merde, cela se fait pas, cela se fait pas » et un Dechavanne qui part à son tour en coulisse après l’homme pour sans doute s’expliquer.


Petit moment de solitude sur le plateau, dont l’émission est en direct, avant le retour quelques instants plus tard de l’animateur qui s’explique sur ce qui vient de se passer et en arrive même à faire rire la salle quand un technicien s’approchant pour lui remettre en place son micro, Dechavanne y a sans doute vu le retour du perturbateur, fait qu'il sursaute.

La vidéo est déjà présente sur le site de partage vidéo Youtube ( dechavane youtube ) :

 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!