iPhone une faille de sécurité dans les numéros de téléphone

Publié le
 
L’iPhone d’Apple n’en finit pas de faire parler de lui. Alors que ce dernier fait l’objet d’une demande pressante de réponses de la part de la commission Européenne après l'affaire des iPhones défaillants à cause d'un écran fissuré qui pourrait conduire à l’interdiction de la vente de l'iPhone d'Apple, voila qu’une application de l’AppStore est au cœur d’une polémique sur la sécurité des numéros de téléphone et la collecte d’informations privées.
iPhone le collecteur de données à votre insu
Mac4Ever qui est à l’origine de cette information nous explique que certains lecteurs les ont contactés afin de les informer sur le fait qu’ils ont été appelés au téléphone après avoir téléchargé une application sur l'AppStore, sans y avoir entré de coordonnées personnelles au préalable. L’application s'appelle mogoRoad (utilisable en Suisse uniquement) qui dans le cas d’une installation entraîne quelques semaines plus tard l’appel d’un opérateur vous invitant à acheter la version payante. Interrogé sur la provenance du numéro l’opérateur explique que c’est Apple qui leur a communiqué le numéro de téléphone, ce qui est totalement faux, Apple ne communiquant jamais les coordonnées de ses clients à des tiers.

En fait c’est l’application mogoRoad qui se chargeait d’envoyer le numéro de téléphone dès sa première mise en route. Hier l'application mogoRoad était retirée de la plate-forme de téléchargement de l’AppStore d’Apple mais le doute subsiste sur le nombre d’applications gratuites qui pourraient être à même de collecter des données sensibles et personnelles sur l’iPhone.

Gageons qu’Apple fera sûrement nécessaire rapidement pour que pareil incident ne se reproduise plus.
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!