Cinq gus dans un garage à propos de La Quadrature du net

Publié le et mis à jour le
 
Ces quelques mots vont sans doute faire plus de bruit que le non moins célèbre « casse-toi pauvre con ». Et pour cause. A quelques heures du débat à l’Assemblée Nationale de la loi Hadopi (projet de loi sur la création et l’Internet), c’est sur fond de joute verbale que le combat des défendeurs et des pourfendeurs du projet de loi Hadopi se fait.
Dans la lignée des gus Bill et Paul

La première salve a été tirée par le cabinet de Christine Albanel, la ministre de la Culture, qui dans un communiqué de presse relayé par l’AFP comparait la Quadrature du net à « cinq gus dans un garage qui font des mails à la chaîne ». La phrase n’a pas tardé à faire le tour de la blogosphère, et les propos ont été retiré quelques plus tard du communiqué de l’AFP (qui dément toute pression à ce sujet).

Mais il n’en fallait pas moins aux opposants pour rebondir sur cette phrase, ce qui n’a pas tardé avec la création du site Cinqgusdansungarage.org .

La réponse à cette phrase se trouve d’ailleurs sur le site :
Un collectif de citoyens, la Quadrature du Net, encourage les internautes à abreuver les députés de mails hostiles à cette loi. « Ce sont cinq gus dans un garage qui font des mails à la chaîne », relativise le cabinet de Mme Albanel.

../..

Nous sommes flattés de tant d'attention de la part du ministère ! Cela prouve que l'action des nombreux citoyens épris de liberté qui contactent leurs députés commence à porter ses fruits. Cela révèle la peur de la ministre de se retrouver confrontée aux réalités techniques et à l'opinion des citoyens. Quelque chose nous dit qu'elle n'a pas fini de nous faire rire !
...


Pour accéder au site des gus :
Cinq gus dans un garage

 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!