Google Chrome fait couler beaucoup d’encre

Publié le
 
On pourrait presque parler d’un tour de force. Google a en effet réussit à faire parler de lui toute la semaine, et du coup certaines infos se sont retrouvées au second plan. Et ce n’est pas fini, car demain Google soufflera ses 10 bougies.
Nous avons donc un Google en super forme qui ne cesse de se déployer dans toutes les directions, avec son moteur de recherche, son logiciel de retouches photos, ses logiciels de bureautique en ligne, son portail de partages de vidéos, son navigateur Chrome…

Pour en revenir à Chrome Il a sans doute réussit son premier examen de passage, même si certains bugs semble être présent pour certaines installations.

Pour le coté positif, une installation rapide et facile, tout autant que la désinstallation (IE8 bêta 2 qui n’est pas disponible en français, nécessite de virer le SP3 pour le désinstaller) la langue de Molière qui permet de ne pas avoir à traduire les menus (il y en a si peu mais pour info IE8 b2 n’est pas disponible en français) un système de gestion d’onglets un peu déroutant car tout en haut mais très pratique avec la possibilité de « retirer » un onglet et le rendre indépendant et bien sur de le remettre, la gestion des onglets dans des processus indépendants bien utile dans le cas du plantage d’une page qui évite de tout fermer et donc de tout perdre, une barre d’adresse qui sert à tout et vous propose différent choix, et surtout sa rapidité qui a en fait bluffé tout le monde y compris la Team TSO.

C’est LE point fort de Chrome : sa rapidité.

Coté négatif, certains pensent que Chrome a été proposé un peu trop vite, certains bugs auraient pu être corrigé après une phase de test plus poussée et plus longue, à commencer par les problèmes d’affichages de certaines pages en flash ou nécessitant des scripts précis ou autres plugins. Il est dans certaines circonstances impossible d’accéder à des pages sécurisées ou en cessions.

Il y a aussi, l’impossibilité, pour l’instant, d’installer des plugins présent sur Firefox ou bien de personnaliser le thème, le mode plein écran F11 qui n’est pas présent, la gestion des flux RSS qui n’est pas gérée, la fermeture de Chrome par mégarde n’entraîne pas un message vous demandant de confirmer et l’on perd tout, la gestion des mots de passes qui fait que le nom d’utilisateur apparaissent directement sur la page dans la boite de saisie, l’indisponibilité pour Linux et Mac, le fait que quelques heures après sa mise à disposition Chrome soit victime de failles…

Au final en prenant les pour et les contres sur la balance, on arrive tout de même à un équilibre en grande partie du à sa rapidité, équilibre qui nous l’espérons commencera à pencher dans le bon sens avec des améliorations pour les prochaines versions.

L’arrivée de Chrome ne devrait pas chambouler franchement le paysage des navigateurs a brève échéance, même si certains sites annoncent plus de 4% de part d’audience pour ce dernier (le besoin de tester quelque chose de nouveau y est pour beaucoup), mais cela va sans doute amener un regain de concurrences et d’améliorations entre Firefox, Internet Explorer et Opera, qui bénéficiera donc à l’internaute.

D’ailleurs la Fondation Mozilla annonce que Firefox 3.1 et son moteur TraceMonkey sera encore plus rapide que Chrome !

Nous n’avons donc pas finis d‘entendre parler de Chrome.

Si vous souhaitez le tester, rendez-vous dans la logithèque du site :
Google Chrome version Française
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!