Un logiciel espion se propage chez Faceboock

Publié le
 
Le réseau social Faceboock compte 60 millions d'utilisateurs. Voilà qui en fait une cible de choix pour des espiogiciels publicitaires ou faisant fonction de spyware. Faceboock permet actuellement, grâce à un widget nommé "Secret Crush", de diffuser à vitesse supersonique ce type de logiciel malveillant.
Les utilisateurs de Faceboock sont actuellement invité à diffuser un widget portant le nom de "Secret Crush". Hors, sans le savoir, ils installent un espiogiciel signé "Zango". Zango, s'installerait sur les machines d'utilisateurs sans leur demander leur avis.Il est d'ailleurs classé par pas mal d'éditeurs antivirus comme un malware ou logiciel malveillant ou encore programme à risque. Zango avait d'ailleurs attaqué en justice l'éditeur antivirus Kaspersky pour qu'il arrête de bloquer son logiciel et avait été débouté de sa demande. Voir sur le site de Kaspersky ici. Biensur, c'est la curiosité des utilisateurs qui fait le succès de ce widget destiné à en savoir plus sur un admirateur mystérieux et qui fait que, de fil en aiguille, les utilisateurs de Faceboock téléchargent un logiciel qu'ils pensent inoffensif. En même temps, ceux-ci se voient demander de communiquer l'application à cinq amis et ainsi de suite jusqu'à éparpillement de l'espiogiciel au maximum. Il aurait d'ailleurs déjà trompé environ un million d'utilisateurs. C'est la société Fortinet qui est spécialiste en sécurité informatique qui a "logé" ce malware et précisé que sa mise sur Faceboock serait récente.
 
jean-mi
jean-mi
Le savoir, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale.... C'est en apprenant peu mais en retenant beaucoup que j'en suis arrivé à écrire des article sur TSO. Comme quoi, tout peut arriver !

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!