Les contrats internet critiqués par la commission des clauses abusives

Publié le et mis à jour le
 
La Commission des clauses abusives, qui dépend du secrétariat d'Etat à la Consommation, dénonce les contrats mêlant internet, téléphone et télévision (triple-play), les jugeant défavorables pour le consommateur, dans un avis mis en ligne sur son site internet.
Plusieurs clauses sont ainsi mises sur la sellette par la commission, qui juge qu'elles "déséquilibrent de manière significative le contrat au détriment du consommateur".

Certains contrats stipulent ainsi"qu'en cas de retard de paiement, le consommateur devrait acquitter des intérêts de retard" mais omettent "de prévoir la moindre pénalité contractuelle à la charge du professionnel pour le cas où ce dernier n'exécuterait pas ses obligations contractuelles" relèce cette commission.
En même temps, le fournisseur d'accès internet s'exonère "de son obligation d'information et de conseil" en obligeant le client à installer le modem sous sa propre responsabilité, ce dernier étant invité parfois à aller chercher lui-même les informations nécessaires sur internet.

La commission désaprouve également le fait"qu'il est parfois stipulé que le professionnel se réserve le droit de supprimer les courriers stockés ou les adresse secondaires du consommateur en cas d'absence d'utilisation du service de messagerie électronique pendant une durée déterminée", ce qui, selon elle, ne se justifie pas "en l'absence de toute interruption de paiement de sa part".

En outre,"certains contrats autorisent l'opérateur, sauf avis contraire du consommateur, à communiquer les coordonnées personnelles de ce dernier, notamment à des organismes commerciaux"; Abusif juge la commission.

Enfin, "l'absence de réciprocité dans les modalités de résiliation du contrat" ( une lettre recommandée pour le client, un simple courrier électronique pour le FAI) crée aussi un "déséquilibre".

La commission recommande de supprimer ces clauses abusives ( 19 au total ). Cette recommandation qui n'a qu'un caractère incitatif, a été transmise au secrétaire d'état à la consommation Luc Chatel.

Ce dernier organisera début septembre une table ronde entre les opérateurs mobiles et internet et les associations de consommateurs, avant un projet de loi à l'automne sur la consommation.

Source AFP

 
jean-mi
jean-mi
Le savoir, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale.... C'est en apprenant peu mais en retenant beaucoup que j'en suis arrivé à écrire des article sur TSO. Comme quoi, tout peut arriver !

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!