Kaspersky s’explique sur une faille

Publié le
 
Il y a quelques jours de cela, un chercheur en sécurité informatique annonçait avoir découvert une faille dans les produits de l'éditeur Kaspersky Lab qui pouvaient être vulnérables à une attaque de type "dépassement de mémoire" en introduisant sur les PC équipés de solutions anti-virus Kaspersky un fichier CAB (Cabinet) piégé. La réponse de la société a été très rapide, bien des éditeurs de logiciels devraient se mettre au diapason au niveau communication
Voici donc la réponse de la société Kaspersky Lab
Suite a l'article paru sur le site de FrSIRT (http://www.frsirt.com/bulletins/2187 ), vous trouverez ci-dessous les explications de nos developpeurs. Alex Wheeler de cellule X-Force a communiqué il y a peu de temps la détection d’une vulnérabilité sur les produits antivirus de Kaspersky Lab. Cette vulnérabilité est liée au traitement des archives au format CAB. Compte-tenu de l’ampleur médiatique de cette information et de l’attention accrue de la communauté informatique face aux problèmes de sécurité, Kaspersky Lab commente la situation. La société confirme bien l’existence d’une vulnérabilité dans un des modules de Kaspersky Anti-Virus, ce dernier assurant le traitement des fichiers d’archives de type CAB. L’exploitation de cette vulnérabilité conduit au disfonctionnement du programme antivirus. Ce disfonctionnement prend effet uniquement sous Windows et ne concerne pas d’autres systèmes d’exploitation. Les spécialistes de Kaspersky Lab ont pris une série de mesures destinées à supprimer la menace liée à cette vulnérabilité du module CAB. Après la réception de ces informations, l’équipe d’analystes antiviraux a très rapidement mis en place un ensemble de signatures, détectant les exploits (utilisation des vulnérabilités pour s’infiltrer sur un ordinateur) possibles pour la vulnérabilité en question. Ce lot de signatures a été rajouté aux bases antivirus de Kaspersky Lab le 29 septembre, ce qui diminue fortement la possibilité d’une quelconque exploitation de la vulnérabilité CAB. Qui plus est, à l’heure actuelle, aucune tentative de création et de diffusion de tels exploits n’a été enregistrée. A ce niveau, il convient de noter que même Alex Wheeler, le responsable de la détection de cette faille, n’a pas mis à disposition le code de démonstration. Globalement, les facteurs énumérés ci-dessus permettent de confirmer que le danger représenté par la vulnérabilité CAB s’avère être minime et n’est pas capable de nuire aux produits de protection antivirus de Kaspersky Lab. Pour l’heure, les experts de Kaspersky Lab travaillent sur une mise à jour immédiate des produits antivirus porteurs de la faille du module CAB. Voici la liste des produits concernés : Kaspersky Anti-Virus Personal 5.0, Kaspersky Anti-Virus Personal Pro 5.0, Kaspersky Anti-Virus for Windows Workstations 5.0, Kaspersky Anti-Virus for Windows File Servers 5.0, Kaspersky Personal Security Suite 1.1. Par ailleurs, les produits antivirus version 4.5 ne sont pas concernés par la vulnérabilité. La mise à jour enrayant la vulnérabilité CAB pour tous les programmes cités sera édité le 05 octobre 2005 en deuxième partie de journée, et disponible au téléchargement. Kaspersky Lab est également le fournisseur de solutions OEM et de partenaires technologiques. Il faut souligner que la majorité des produits disponibles sur le marché basés sur la technologie de Kaspersky Lab, ne sont pas touchés par la vulnérabilité. Toutefois, pour ce qui est des partenaires dont les solutions sont susceptibles d’être exposées à cette faille, Kaspersky Lab a édité des signatures détectant les exploits éventuels ce qui exclut pratiquement l’exploitation de cette vulnérabilité avant les mises à jours correspondantes. Kaspersky Lab Marketing Team
Comme quoi parfois bonne communication rime avec sécurité!
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!